Florence Henri

Miroir des avant-gardes (1927-1940)

Florence Henri (New York, 1893-Compiègne, 1982) est une artiste complète : elle s’oriente d’abord vers la musique puis vers la peinture – elle est l’élève de Vassily Kandinsky, Paul Klee, Fernand Léger –, avant de choisir la photographie. Elle devient rapidement l’une des figures importantes des avant-gardes entre la fin des années 1920 et le début des années 1940. Elle se lie d’amitié notamment avec Carl Einstein, Lázló Moholy-Nagy, Hans Arp, Hans Richter, John Heartfield. Elle ouvre son studio à Paris et se spécialise dans le portrait. Gisèle Freund sera l’une de ses élèves.

Sa recherche perpétuelle de nouvelles formes et sa maîtrise des perspectives, avec l’introduction de miroirs et d’objets divers, l’amènent à créer des compositions originales, dont ses fameux autoportraits et ses compositions de natures mortes.

Cet ouvrage est une rétrospective de son œuvre photographique, qui comprend aussi bien des autoportraits, compositions abstraites, portraits d’artistes, nus, photomontages, photocollages, que des photographies documentaires prises à Rome, à Paris et en Bretagne.

Il accompagne l’exposition présentée au Jeu de Paume du 24 février au 17 mai 2015, constituée de 130 tirages d’époque ainsi que de quelques documents et publications, provenant des Archives Florence Henri.

Photos de Florence Henri

Textes de Cristina Zelich, Giovanni Martini et Susan Kismaric

23 x 28 cm, 224 pages

ISBN : 978-2-36398-010-6

Cartonné

45 €

Février 2015